Tout savoir sur le temps d'assèchement du mur




L'action du CasaSec offre une grande aide aux particuliers et professionnels qui possèdent des murs humides. Une question revient cependant très souvent à nos oreilles : "Dans combien de temps le mur sera-t-il sec ?". Il s'agit d'une question somme toute logique, mais pour laquelle il est difficile de donner une réponse précise en début d'intervention. On vous explique pourquoi dans notre nouvel article de blog.


Un assèchement lié à de nombreux critères

S'il nous est difficile d'estimer le temps nécessaire à l'assèchement complet du mur traité par le CasaSec avant son installation, c'est que celui-ci dépend de nombreux critères :

  • la hauteur des remontées capillaires ;

  • la composition du mur ;

  • l'épaisseur du mur ;

  • le type de sol ;

  • la pluviométrie ;

  • etc.

Ces 5 critères ne sont pas exhaustifs, mais représentent tout de même les principaux éléments qui vont avoir un impact sur le temps d'assèchement du mur.


On vous les détaille un par un, pour que vous compreniez en quoi cela peut impacter de manière importante l'action du CasaSec.


  1. la hauteur des remontées capillaires : cela semble évident, mais il reste bon de le rappeler, plus les remontées capillaires seront importantes, plus l'action du CasaSec sera longue.

  2. la composition du mur : si le mur à traiter est en parpaings creux ou en briques creuses, le résultat du CasaSec peut être très rapide (moins de 6 mois suffisent). Cette composition de mur propose en effet peu de matière à traiter et beaucoup de vide, ce qui accélère logiquement l'action d'assèchement par électro-osmose inverse. Pour un mur plein, qu'il soit en pierres, en briques ou dans un autre matériau, l'action du CasaSec peut durer jusqu'à deux ans pour assécher complètement un mur. Mais pas de panique : le mur sera "sain" bien plus tôt et vous ne serez pas obligé d'attendre la fin de l'assèchement pour faire votre décoration ! Cette dernière pourra être réalisée au bout de 3 à 6 mois sans aucun risque. En effet, comme vous le savez déjà, nous chassons l'humidité dans le sol par où elle est montée. Très rapidement, le salpêtre ne se développera pratiquement plus en surface du mur. Il faudra alors gratter le salpêtre ancien et traiter la surface du mur avec un produit anti-salpêtre avant de le peindre, l'enduire... en bref, de se lancer dans la finition et la décoration. Donc pas de panique si la composition de votre mur est pleine et que l'assèchement total prend du temps à vos yeux, le mur sera sain bien plus tôt. En comparaison, les méthodes d'assèchement dites "passives" de nos concurrents, où les murs s'assèchent par évaporation, ont des délais beaucoup plus longs. En effet, le salpêtre n'arrête pas de se créer en surface du mur, il est dans ce cas là impossible de peindre, d'enduire, de décorer, tant que le mur n'est pas entièrement sec. Nous offrons donc un véritable avantage sur ce sujet avec notre CasaSec et son action par électro-osmose.

  3. l'épaisseur du mur : là aussi, il s'agit d'un critère plutôt évident. Plus le mur sera épais (épaisseur au delà de 80 cm voire 1 mètre), plus l'assèchement prendra du temps.

  4. le type de sol : si le sol est en terre argileuse, cela aura une véritable influence sur la durée d'assèchement du mur. En effet, l'humidité aura plus de mal à s'évacuer en raison de l'étanchéité de la glaise. Pour les autres types de sol, l'influence est bien moins importante.

  5. la pluviométrie : on y pense peu, mais cela est pourtant logique, la pluviométrie a une importance sur la durée d'assèchement du mur. Nous savons par expérience, grâce à la relecture de plusieurs historiques de nos précédentes interventions, que la pluviométrie peut provoquer ponctuellement une hausse du taux mesuré. Cela reste cependant assez bref et le taux revient rapidement à la normale. L'assèchement reprend alors son cours.


Après l'assèchement du mur

Une fois que le CasaSec annonce "sec" sur son écran, avec un taux > 0, le mur est définitivement sec. L'électrophorèse s'est faite et les sels (salpêtres) se sont cristallisés dans les capillaires, formant ainsi ce que l'on appelle une "bande d'arase". On peut alors déplacer le CasaSec avec un nouveau jeu d'électrodes sur un autre mur si on le souhaite.

Nous recommandons cependant de laisser l'installation en place sur le mur traité, afin d'éviter toute "re-déconvenue" dans le futur.


Si vous possédez une grande maison avec plusieurs murs à traiter, et que votre budget ne vous permet pas de vous équiper d'un second CasaSec, il nous arrive parfois de déplacer l'installation vers le nouveau mur à traiter. Une solution très économique pour le client, puisque cela lui évite de s'équiper d'un nouveau CasaSec, mais qui va dépendre de chaque situation et habitation.



Nous ne le répèterons jamais assez : l'électro-osmose inverse reste aujourd'hui la méthode la plus rapide pour assécher un mur de manière pérenne. Nous espérons vous avoir donné toutes les clés pour la réponse à la question du temps d'action, que vous nous posez souvent.

Si vous êtes intéressés par notre solution pour lutter contre les remontées capillaires, contactez-nous via notre formulaire de contact ou par téléphone au 06 17 90 03 11.

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout