top of page
  • Photo du rédacteurCasaSec

Le salpêtre : qu'est-ce que c'est et comment le reconnaître ?



Le salpêtre, un mot souvent entendu mais tout aussi souvent mal compris. Si vous avez déjà remarqué des taches blanchâtres ou des dépôts étranges sur les murs de votre maison, il y a de fortes chances que vous ayez affaire au salpêtre. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les effets que sa présence peut avoir sur vos murs ?


Dans cet article, nous allons explorer en détail le salpêtre, depuis sa définition jusqu'à ses conséquences sur les structures de nos maisons. Que vous soyez novice dans le domaine du traitement de l'humidité des murs ou simplement curieux d'en savoir plus sur ce phénomène courant, CasaSec vous fournira les informations nécessaires pour comprendre le salpêtre et reconnaître ses signes distinctifs. En effet, cela est essentiel pour préserver l'intégrité de votre maison et vous assurer de vivre dans un environnement sain. Ne laissez pas cette substance mystérieuse vous laisser perplexe. Plongeons maintenant dans le monde du salpêtre et découvrons comment le reconnaître et le traiter efficacement.


Le salpêtre, définition et un peu d’histoire

Si la composition du salpêtre est connue, son usage comme composant de la poudre noire ou comme conservateur le sont moins. Son étymologie latine – sel de pierre – exprime à elle seule le phénomène. En effet, on trouve dans tous les murs du carbonate de calcium (CACO3). Ajoutons à cela de l’ammoniac et un peu de dioxyde d’oxygène (O2), et nous arrivons à la formule chimique suivante : KNO3. Il s’agit ici de la formule brute du salpêtre, une poudre cristalline dont l’apparence varie de l’incolore au blanchâtre.


Vous l’avez compris : le carbonate de calcium se trouve dans vos murs, tandis que le dioxyde d’oxygène se trouve évidemment dans l’air. Mais d’où provient l’ammoniac essentiel à la formation du sel de pierre ?

Pour expliquer son apparition, il faut comprendre que le sol est chargé positivement tandis que les murs sont chargés négativement. Au moment des remontées capillaires, l’humidité de la terre monte du sol dans le mur. C’est à ce moment-là que l’ammoniac apparaît, lui qui va se combiner avec le carbonate de calcium et l’O2 de l’air. Le salpêtre se crée.


Reconnaître les signes de présence de salpêtre

L'apparition de salpêtre sur les murs de votre maison peut sembler être un problème purement esthétique, mais en réalité, cela peut être source de problèmes plus profonds liés à l'humidité et à la détérioration des structures. Il est donc crucial de savoir reconnaître les signes de présence de salpêtre pour agir rapidement et éviter des dommages plus graves. Voici quelques éléments clés à prendre en compte :


  • tâches et dépôts blanchâtres sur les murs : il s’agit ici du signe le plus évident de présence de salpêtre. Ces tâches peuvent prendre la forme de traînées ou de dépôts en poudre.


  • odeur de moisi : outre les tâches visibles, le salpêtre peut également être accompagné d'une odeur de moisi caractéristique. Si vous remarquez une odeur désagréable persistante dans une pièce, cela peut indiquer un problème d'humidité et la présence de salpêtre.


  • efflorescences salines : la poudre n’est pas toujours que du salpêtre : d’autres sels peuvent être présents suivant la composition du sol et des murs de la maison. Ces cristaux ont tendance à se détacher facilement lorsque vous les touchez.


  • dégradation des matériaux : le salpêtre peut causer des dommages à long terme aux matériaux de construction. Les murs affectés peuvent présenter des fissures, des écailles ou même une dégradation de la structure. Si vous remarquez des signes de détérioration tels que des plâtres qui s'effritent ou des peintures qui s'écaillent, cela peut être un indicateur de la présence de salpêtre. De plus, les murs peuvent perdre leur capacité isolante du froid. Vous vous sentirez alors moins bien chez vous, car vous aurez plus souvent froid !


problèmes de santé : outre les dommages matériels, le salpêtre peut également avoir des conséquences sur la santé. L'inhalation de spores fongiques présentes dans l'air peut entraîner des problèmes respiratoires, des allergies et des irritations cutanées. Si vous ou vos proches présentez des symptômes tels que des toux fréquentes, des éternuements ou des irritations oculaires, il est important de considérer la présence de salpêtre comme un facteur possible. Nous avions d’ailleurs rédigé un article à ce sujet il y a quelques mois : n’hésitez pas à le consulter pour en savoir plus.




Que faire si je constate du salpêtre sur mes murs ?

Dans l’éventualité où vous constatez la présence de salpêtre et autres sels en bas de vos murs, CasaSec est peut-être la solution pour vous ! Tout d’abord, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic en ligne de votre problème, afin de bien identifier si oui ou non vous êtes victime de remontées capillaires, qui expliqueraient cette apparition.


Si le mur où le phénomène est apparu se trouve au sous-sol ou en rez-de-chaussée, il est fortement possible qu’il s’agisse de remontées capillaires. Dans ce cas-là, un seul réflexe : contactez CasaSec ! Notre solution qui fait ses preuves depuis de longues années représente une réponse toute indiquée pour traiter vos murs humides. Le traitement des murs humides est en effet une activité riche, et nous avons opté chez CasaSec d’agir directement à la source du problème via l’électrophorèse. Une fois installé dans votre mur, le CasaSec va renvoyer l’humidité du mur dans le sol, et le mur perdra en quelques semaines seulement une grande partie, puis l’intégralité, de son humidité. Les conséquences seront clairement visibles pour vous : la pièce sera moins froide et vous vous sentirez mieux chez vous.



Comme des centaines de particuliers et de professionnels, faites confiance à CasaSec pour le traitement de vos murs humides, et dites adieu aux remontées capillaires, et au salpêtre !

Contactez-nous directement via notre formulaire de contact ou appelez-nous au 06 17 90 03 11 pour échanger de vive voix avec nous.

131 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page