top of page
  • Photo du rédacteurCasaSec

La méthode d'assèchement des murs de CasaSec : un saut technologique



La lutte contre l'humidité des murs est une préoccupation majeure pour les propriétaires de bâtiments, tant pour la préservation du patrimoine que pour le confort et la santé de ses occupants. Au cœur de la Nouvelle-Aquitaine, la bataille contre l'humidité ascensionnelle est d'autant plus vivace que le climat océanique favorise le phénomène des remontées capillaires. Face à ce défi, deux écoles s'affrontent : les techniques standards de traitement de l'humidité et les solutions innovantes telles que celle proposée par CasaSec.


Depuis le début du 19e siècle, après que l'université de Moscou ait mis en lumière le principe de l'électro-osmose, les techniques d'assèchement des murs ont connu plusieurs évolutions. CasaSec, fidèle à la tradition d'innovation, a adopté et amélioré ce principe avec sa méthode d'électro-osmose inverse, marquant un tournant dans l'approche du traitement de l'humidité des murs.


Alors que CasaSec utilise l'électro-osmose inverse pour inverser activement le flux d'humidité des murs, ses concurrents se reposent souvent sur des méthodes passives, telles que l'installation de barrières physiques qui empêchent les remontées d’humidité dans les murs (l’humidité s’évacue ensuite par évaporation). Ces différences fondamentales soulèvent une question cruciale : quelle méthode offre la meilleure protection contre l'humidité, non seulement en termes d'efficacité, mais aussi de durabilité et de respect de l'environnement ?


Comprendre l'électro-osmose inverse avec CasaSec

L'électro-osmose inverse n'est pas seulement un terme scientifique complexe, c'est aussi un phénomène fascinant qui se trouve au cœur de la lutte contre l'humidité des murs. Pour le comprendre, il faut d'abord se pencher sur la façon dont l'humidité monte naturellement à travers les murs. Ce processus, connu sous le nom de remontées capillaires, se produit lorsque l'eau du sol s'infiltre dans la maçonnerie poreuse, à la manière d'une mèche qui absorbe la cire fondue. À l'origine de ce mouvement, il y a une différence de potentiel électrique entre le sol humide et le mur, qui crée un courant très faible, mais suffisant pour entraîner l'eau vers le haut, contre la gravité.


CasaSec a su tirer parti de cette compréhension fondamentale pour développer une solution proactive : l'électro-osmose inverse. En inversant le flux électrique naturel entre le sol et le mur, CasaSec repousse l'humidité dans le sol. Il s'agit d'une forme de "nettoyage" interne qui exerce une pression sur les sels accumulés au fil des années dans la maçonnerie, formant ainsi une barrière qui empêche l'humidité de remonter. Ce processus, connu sous le nom d'électrophorèse, ne se contente pas d'empêcher l'humidité de s'élever, il protège également les murs des effets destructeurs des sels qui sont souvent la cause de dégradations supplémentaires.


En pratique, ce système nécessite l'installation de dispositifs spécifiques, les anodes, qui, une fois en place, travaillent discrètement mais efficacement pour maintenir les murs au sec. Il est essentiel de comprendre que l'efficacité de l'électro-osmose inverse dépend de plusieurs facteurs : le taux d'humidité initial du mur, son épaisseur, la hauteur des remontées capillaires, les matériaux de construction, et le type de sol. Ces variables déterminent non seulement la durée du traitement mais aussi son succès final.


Le CasaSec, grâce à son approche innovante, promet non seulement de traiter l'humidité de façon plus rapide et plus durable que les méthodes traditionnelles, mais il offre aussi une solution adaptée à divers environnements et types de structures. C'est une évolution marquante par rapport aux premières découvertes de l'électro-osmose, adaptée aux besoins contemporains des bâtiments historiques et modernes de la Nouvelle-Aquitaine et au-delà.


En résumé, CasaSec ne se contente pas de combattre l'humidité, il la maîtrise et la redirige, offrant ainsi une solution d'assèchement des murs à la fois efficace et respectueuse de l'intégrité structurelle des édifices qu'il protège.


La pratique courante pour le traitement de l'humidité

Contrairement à l'approche active de CasaSec, les techniques standards de traitement de l'humidité dans les murs s'appuient sur des processus passifs. Ces techniques, bien que largement répandues et utilisées depuis des décennies, se concentrent sur la création d'une barrière pour ralentir ou stopper la progression de l'humidité, plutôt que de l'éliminer activement.


L’injection de produits hydrophobes, à base de gels acrylamides, de résines époxydes, de silicates de sodium ou de potassium ou encore de silicones se solidifient au cœur du mur et en modifient la structure.


À l’origine, l'installation dans les murs de bandes de cuivre et de zinc créent l’électro-osmose. Ces métaux, lorsqu'ils sont fixés dans la maçonnerie et connectés à une mise à la terre, créent un champ électrique de très faible intensité. L'interaction électrochimique qui en résulte entre les deux métaux génère un courant galvanique, établissant ainsi une sorte de barrage contre l'ascension de l'humidité. Mais nous ne sommes pas encore à l’électro-osmose active.


Un autre inconvénient notable de cette technique passive est que le mur continue d'être un lieu d'accumulation pour les sels hygroscopiques. Ces sels, transportés par l'humidité montante, se cristallisent en surface lors de l'évaporation, laissant des dépôts blanchâtres inesthétiques et potentiellement dommageables connus sous le nom d'efflorescences, ou “salpêtre”. Ces dépôts non seulement dégradent l'aspect esthétique du mur, mais peuvent aussi causer des dommages structurels au fil du temps.


En outre, la nécessité de maintenir le système pour conserver son efficacité signifie que cette méthode est moins un traitement qu'une gestion à long terme de l'humidité. Les propriétaires doivent accepter l'idée que les travaux de rénovation ou de décoration doivent attendre que les murs soient complètement asséchés, ce qui peut retarder considérablement les projets de réhabilitation.


En somme, la pratique courante s'avère être une solution plus conservatrice, qui nécessite patience et temps pour des résultats qui ne sont ni immédiats ni définitifs. Alors qu'elle peut être appropriée dans certaines circonstances, elle n'offre pas la même efficacité à long terme ni la rapidité d'action que l'électro-osmose inverse de CasaSec.


CasaSec VS techniques standards

Lorsqu'il s'agit de comparer CasaSec aux techniques standards d'assèchement des murs, plusieurs critères clés doivent être pris en compte pour évaluer leur efficacité respective. Le premier est la rapidité avec laquelle le système peut réduire l'humidité à des niveaux acceptables. Le CasaSec, en choisissant la méthode active d'électro-osmose inverse, commence à agir dès son installation (brevetée en 1925), repoussant l'humidité hors des murs et réduisant significativement les temps de traitement. Les utilisateurs de CasaSec peuvent souvent voir une différence notable en quelques semaines, une amélioration qui continue au fil du temps.


La durabilité des solutions d'assèchement est un autre facteur critique. CasaSec crée une barrière durable par la cristallisation des sels dans les capillaires qui empêche l'humidité de remonter dans le mur, offrant ainsi une solution à long terme sans nécessiter d'intervention continue. La technologie ne se limite pas à un effet temporaire ; elle assure une protection continue du bâti. Les techniques standards, quant à elles, exigent que le système de barrière reste en place et intact pour maintenir son efficacité, ce qui peut entraîner des coûts de maintenance supplémentaires et une certaine incertitude quant à la protection à long terme.


L'impact environnemental est également un domaine où CasaSec se distingue. En utilisant l'électricité pour repousser l'humidité sans le recours à des produits chimiques, CasaSec présente une option écologique pour les propriétaires soucieux de l'environnement. Les pratiques plus courantes ne proposent pas la même proactivité dans le traitement de l'humidité.


Enfin, la simplicité d'installation est un avantage indéniable de CasaSec. Sa conception permet une mise en place facile et rapide, sans travaux invasifs ni dégradation esthétique du bâtiment. Les systèmes passifs demandent souvent une installation plus complexe et peuvent être moins discrets, affectant parfois l'apparence extérieure des structures.


La comparaison directe entre CasaSec et les autres pratiques d'assèchement des murs révèle donc que CasaSec offre une approche plus rapide, durable et écologique, avec une installation et une maintenance simplifiées. Alors que les techniques standards peuvent toujours avoir leur place dans certains contextes, CasaSec se positionne comme la solution d'avenir pour combattre efficacement et durablement l'humidité des murs.



En conclusion, la comparaison entre CasaSec et les autres méthodes d'assèchement des murs met en lumière l'importance d'adopter une technologie qui non seulement résout le problème de l'humidité mais le fait de manière efficace, écologique et pérenne. Notre nouveauté, le CasaSec 2, se révèle être une solution innovante, offrant une réponse active et durable aux défis posés par les remontées capillaires.


Les avantages de CasaSec 2 vont d’ailleurs au-delà de la simple efficacité. Ils reflètent une compréhension approfondie des besoins, apportant tranquillité d'esprit aux propriétaires grâce à son processus d'assèchement, sa facilité d'installation et son impact environnemental minimal. Avec sa capacité à fonctionner grâce à un réseau Wi-Fi interne, il apporte également une dimension de contrôle et de confort dans la gestion de l'habitat qui était jusqu'à présent inexistante.


En définitive, choisir CasaSec 2 pour l'assèchement des murs, c'est opter pour une technologie de pointe conçue pour répondre aux exigences contemporaines. C'est investir dans une solution qui garantit non seulement la protection de votre bâtiment mais aussi la préservation de son esthétique et de son intégrité sur le long terme. Pour ceux qui sont prêts à prendre le pas vers une gestion de l'humidité intelligente et proactive, le CasaSec 2 se présente comme le choix incontournable.

184 vues0 commentaire

Comments


bottom of page